qui sommes-nous? 

salons :

2000

2001

2002 

 

 

 


 

Un salon sur une semaine, Réel, Imaginaire ?

Ce n’était pas un rêve mais bien une réalité que ce 3ème salon qui, du 6 au 12 mars 2002, accueillait dans un gymnase méconnaissable, envahi de ballons, d’expositions, de livres, Petits et Grands.

Tous ont retrouvé avec joie les incontournables des précédents salons :

« des livres, des auteurs, des adultes et des enfants »

C’est plus de 4000 enfants, 160 classes en provenance des 10 communes partenaires qui ont profité autour d’un thème fédérateur, des rencontres d’auteurs-illustrateurs ( 20 cette année), des lectures d’albums par les retraités de  « Lire et Faire Lire »,

 des expositions de trois auteurs invités sur le Salon : Frédéric Clément, May Angéli, et Jean Claverie, parrain et créateur de l’affiche de ce salon.

Toujours plus ambitieux, le public essonnien a bénéficié d’un accueil constant durant tout le salon, d’animations nouvelles : ateliers Calligraphie, « A fond la Science », les trois petits cochons d’Anim’Expo, des éditeurs jeunesse en direct sur le salon.

Petits et Grands pouvaient se retrouver autour des spectacles de « conteurs des villes et conteurs des champs », d’Eclat de livres , de la compagnie Daru, de lectures d’extraits de livres de Jean Claude Mourlevat, dans leurs écoles ou leurs communes.

Les Grands pouvaient se rencontrer le mercredi autour d’une journée professionnelle réservée aux enseignants, bibliothécaires, documentalistes et compagnies théâtrales du département.

Les petits pouvaient participer aux différents concours proposés, travaillant toute l’année et récompensés sur le Salon.

 Petits et Grands ont cette année encore apprécié la gentillesse et la disponibilité des bénévoles de l’association FLPEJR,le professionnalisme des 2 libraires « Le Pain de 4 Livres » et « Espace Temps », les interventions toujours de qualité autour du pôle multi média.

Gageons que Petits et Grands auront le même plaisir de retrouver le 4eme salon du Livre de Jeunesses à Saint Germain-les-Arpajon, autour d’un « Bestiaire » des plus prometteurs.

retour accueil