qui sommes-nous? 

salons :

2000

2001

2002 

 

affiches

 

 


 

Le Salon du Livre de jeunesse de Saint-Germain-lès-Arpajon est l'occasion, pour les classes, de travailler avec différents ouvrages, de rencontrer des auteurs et des illustrateurs.

Le travail spécifique lié à cette manifestation trouve sa place dans les programmations des classes ou des écoles.
Il peut se limiter à une visite ou s'envisager sur plusieurs séances en fonction des choix retenus par les équipes.

Dans tous les cas, il ne « s'ajoute » pas aux temps de lecture-écriture arrêtés par l'emploi du temps.

Le travail en littérature «rencontre» fréquemment d'autres champs disciplinaires: Les arts visuels, l'observation réfléchie de la langue...
Dans le cadre du projet « Salon du livre de jeunesse de Saint-Germain-lès-Arpajon » construit pour une classe ou une école, il appartient aux enseignants de privilégier le champ disciplinaire « Littérature » : Dire, Lire, Écrire.

Afin de construire un travail structuré, il convient de s'appuyer sur des orientations développées dans les nouveaux programmes :
· La lecture à voix haute par le maître de la PS au CM2
· Le travail à l'oral de la PS au CM2 : re formulation, échanges entre les élèves, débats, justification, argumentation, interprétation...


Étudier l'œuvre d'un illustrateur
Étudier l’œuvre d’un illustrateur demande de confronter plusieurs ouvrages illustrés par cet illustrateur. Il ne s’agit pas d’entreprendre un panorama exhaustif des productions de l’illustrateur mais de choisir quelques ouvrages servant de supports à l’élaboration d’une observation critique de la part des élèves.
Les observations sur différents niveaux cumulées (ex : personnages représentés, techniques employées…) doivent déboucher sur un apprentissage du côté des élèves. Il n’est pas très intéressant de constater que tel artiste dessine souvent le même genre de personnages, par contre observer les effets des dessins sur le lecteur et en discuter, découvrir les relations du texte et de l’illustration semble plus profitable.


Étudier l'œuvre d'un auteur
De la même façon, étudier l’œuvre d’un auteur demandera de confronter plusieurs œuvres afin de reconnaître les caractéristiques de cet auteur. Voir de quelle façon l’auteur s’inscrit dans un panorama culturel plus large, l’impact de son œuvre sur le lecteur peuvent être des pistes de travail en classe.


Les outils mis disposition

·http://www.ricochet-jeunes.org
Le site Ricochet pour la connaissance des livres, des auteurs et des illustrateurs

·http://www.inrp.fr/onl/accueil.htm
Le site de l'observatoire national pour la lecture (ONL) pour une explicitation des «objets d'enseignement »
(les connaissances visées)
Exemples : le personnage et le système des personnages, le rapport texte/image, le système de valeurs...

·La brochure « Livres et apprentissages à l'école », Savoir livre, CNDP

·Le document d’application des nouveaux programmes : des notices permettent d'avoir un premier aperçu des ouvrages, certaines proposent quelques pistes pédagogiques. La première partie précise la démarche pédagogique liée à l’utilisation de la littérature de jeunesse en classe.


Les personnes ressources
Vous pouvez contacter :

·La circonscription d'Arpajon : 0911083h@ac-versailles.fr
Correspondant Langage et BCD :
Josiane ROSTAGNI, conseillère pédagogique, 0l 64 90 09 88

·La circonscription de Brétigny : 0911263d@ac-versailles.fr
Correspondant Langage et BCD :
Martine BELLOULOU, conseillère pédagogique, 0l 60 84 29 43

·La circonscription de Dourdan : 0912191m@ac-versailles.fr
Correspondant Langage et BCD :
Anne BERCHON, conseillère pédagogique, 0l 60 8I 16 70

·Le centre départemental de ressources lecture :
Centre-Lecture-91@ecoles91.ac-versailles.fr
Responsable : Laurence FROUIN


Mutualisation

·La circonscription d’Arpajon recueille tous les documents que vous voudriez diffuser par ce canal : josiane.rostagni@ecoles91.ac-versailles.fr

·Il est possible de s’adresser directement à l’association FLPEJR
flpejr.a@wanadoo.fr

 


SELECTION POUR LE PRIX SPECIAL SALON

Fiches de lecture et pistes de travail pour les enseignants.

Compilation réalisée par :
Laurence Frouin, Josiane Rostagni,
Anne Berchon et Annie-France Normand



D’autres fiches de lecture seront disponibles ultérieurement sur notre site.

Alphanimaux
Paul Savatier, Paule Charlemagne, Sorbier

Ouvrage retenu « prix spécial salon illustrateur » maternelle
26 lettres, 26 bêtes pour un abécédaire aux couleurs de rite. Cet abécédaire est illustré par 26 textes en forme de comptines pour s'amuser, rire, chanter ou mimer et découvrir l'alphabet à travers des animaux sages, un peu fous.

Au delà des nuages
Stéphanie Heendrickxen, Circonflexe

Ouvrage retenu « prix spécial salon illustrateur » maternelle
Fergus est un rhinocéros, Gabriel un drôle d’oiseau à qui Stéphanie, l’illustratrice a dessiné des mains à la place des ailes… Tous les deux rêvent de légèreté pour voler. Gabriel trouvera une idée originale pour Fergus et grâce à Stéphanie, les deux amis s’envoleront.
Texte calligraphié (différentes polices), mélange de narration avec des interventions de l’auteur. Illustrations riches : lavis, dessins, collages et lettres à exploiter aussi avec les plus grands pour la mise en page. Références à Léonard de Vinci.

Au point du cœur,
Rascal, Pastel

Ouvrage retenu « prix spécial salon auteur » élémentaire
Cet album offre une promenade visuelle à travers des œuvres de peintres belges (fin XIX, début XX) en regard d'un texte bref sur la page de gauche. Le texte est à la fois poétique et philosophique, contemplatif et interrogatif. L'on est d'abord un peu désarmé et l'on cherche à comprendre où va le texte et comment il s'allie aux images. On nous parle d'un pays qui semble être imaginaire et l'on comprend que ce pays, le plus beau de tous, est celui que l'on porte en soi.
Au-delà du jeu du repérage des citations, on peut inviter les enfants à réaliser eux-mêmes des créations originales qui intégreraient des éléments picturaux du patrimoine artistique commun et la pratique (la création plastique). Des textes créés ou recueillis après lecture associés aux images pourraient fournir les éléments de re-création.

Boîte à outils
Rascal, Pastel, l'école des loisirs

Ouvrage retenu « prix spécial salon auteur » maternelle
Un ouvrage ludique. Les objets manufacturés de l'univers domestique sont dètoumés pour constituer un abécédaire : des lettres, des mots. C'est l'abécédaire du bricoleur. Dans sa boîte à outils, l'ingénieux Rascal a trouvé l'alphabet. Photographiés sur un fond blanc, la chignole et le serre-joint, les tenailles et la pince à ressort dévoilent fièrement leurs contours et se mettent en quatre pour nous apprendre à lire. C'est comme un long poème visuel, une rêverie sur la beauté des objets, ces objets utilitaires dont on oublie souvent qu'ils ont une âme.

Calinours va faire ses courses
Broutin Alain, ill. Stehr (Frédéric), Lutin poche, l'école des loisirs

Ouvrage retenu « prix spécial salon illustrateur » maternelle
Texte en randonnée ; Répétitif comptine. Les trocs successifs d'un ourson mignon.
Calinours va voir ses amis pour leur acheter des provisions. Le récit fonctionne à merveille grâce aux répétitions. Les illustrations pastel très douces renforcent l'atmosphère paisible qui se dégage de cet album.

Celinacadabra
Alexis Ferrier, Vague verte, Mots de mômes

Ouvrage retenu « prix spécial salon illustrateur » élémentaire
Au congrès des sorcières, Célina, gentille petite sorcière a testé différentes potions mais sans savoir lire et écrire, elle a subi de drôles de transformations. Et au Moyen-Age on brûlait les sorcières. Heureusement, Célina peut compter sur son amie et sa famille de sorciers
Un grimoire moyenâgeux noir et blanc avec l’humour contemporain d’Alexis, une mise en page apparentée à la BD.
Des réseaux faciles à établir avec toutes les histoires de sorcières et autres grimoires. Des menus de sorcières et une recette pour apprendre à lire à exploiter en écriture.

(Le) chasseur et l'oiseau
Textes de Mimi Barthélemy, Illustrations d'Isabelle Malmezat Editions Grandir

Ouvrage retenu « prix spécial salon illustrateur » maternelle
Un oiseau, une merveille d'oiseau, fléchira-t-il le chasseur qui le vise avec sa flèche ?
Les illustrations sont en quadrichromie : gouaches sur papier et collages. Des couleurs d'une extrême délicatesse, des terres de Sienne opulentes, des verts opalins, des jaunes somptueux donnent une saveur et une tendresse qui estompent le caractère inéluctable du texte. L'interprétation de l'histoire pourra s'appuyer sur les illustrations.

Coâ encore
Lydia Devos (texte) et Kok Kit Lo (ill.) - Points de suspension

Les ouvrages des éditions Points de suspension sont distribués et diffusés par Vilo. Les contacter à l'adresse suivante : Éditions Points de suspension, B-P- 401, 95527 Cergy-Pontoise cedex.
Ouvrage retenu « prix spécial salon auteur » maternelle

Pour raconter cette histoire, il faudrait frapper les trois coups, avant le lever de rideau, avant de tourner la première page... tant ses personnages principaux, au nombre de huit, entrent en scène de manière fracassante et... coassante !
Chez les grenouilles, c'est l'anarchie ; la tortue qui les surveille ne peut que se lamenter quand les parents, Jo et Lili Frog, ne sont pas là... Seule la huitième petite grenouille, toujours plongée dans un gros livre, ne bronche pas. Jusqu'au moment où elle décide de prendre les choses en main et mettre des mots dans leur chaos : sont-elles totalement libres, comme elles l'écrivent sur un mur ? Ou doivent-elles être égales et semblables, égales et différentes ? Se respecter, s'écouter et s'aimer tout simplement ? Mais pour-coâ donc ? La huitième grenouille de la portée ne laisse pas ses sœurs en paix avant d'avoir trouvé un consensus qui la leur procure (pour l'instant du moins...).
Lydia Devos, professeur de philosophie et auteur jeunesse, allie les deux facettes de son talent dans cet album d'initiation, conçu pour développer l'esprit critique de ses jeunes lecteurs. Kok Kit Lo est un jeune peintre (né en 1974 à Paris). Coâ encore ! est son premier album.
Un album très amusant et plein d'enseignement (philosophique) à découvrir à partir de 4-5 ans.
Les illustrations où se complètent les couleurs nous enferment dans un espace de discussion.
Derrière la porte, matérialisée par le trou de la serrure ces grenouilles nous invitent à l'échange et à la confrontation d'idées autour des symboles de la République : «Liberté, Egalité, Fratemité».

Avec l'aimable autorisation de Bernadette Pourquié 

 Critique du site d'information sur la littérature jeunesse :    http://www.marmousse.net

Lien vers « les ateliers philosophiques » : http://pratiquesphilo.free.fr/

Cocorico poulet piga
Véronique Vernette, Points de suspension

Ouvrage retenu « prix spécial salon illustrateur » maternelle
Au Burkina Faso l’aventure d’un poulet nommé Piga qui est emmené en car au grand marché de Ouagadougou pour y être vendu. On y découvre ce que sont le transport et le commerce dans ce pays.
Les illustrations, à la plume et colorées à l’encre réalisées en aplat, sont singulières et illustrent la vie quotidienne. Le texte tant au niveau de sa localisation dans la page que de sa typographie et du choix des mots évoquent ce pays et fait contraste pour le lecteur français.

Le faunographe
Stéphanie Heendrickxen, Ricochet

Ouvrage retenu « prix spécial salon auteur » élémentaire
« Phonèmecédaire » Drôle de Bestiaire à partir des 26 lettres de l’alphabet. Animaux imaginaires accompagné d’un court texte où l’on retrouve les différentes graphies des 37 principaux sons. Travail phonologique.
A exploiter en lecture et atelier d’écriture pour compléter ce recueil. Un concours est ouvert.

Joker
Susie Morgenstern, L’école des loisirs, Mouche

Ouvrage retenu « prix spécial salon auteur » élémentaire
Notice tirée du Document d’application des programmes « Littérature » Cycle 3 (document en ligne sur le site du CNDP)
Joker, MORGENSTERN Susie – D’ALLANCÉ Mireille – École des loisirs – coll. Mouche en poche – 66 pages
Difficulté de lecture : niveau 2
Hubert Noël est un vieil instituteur qui pratique une pédagogie sortant de l’ordinaire : au début de l’année scolaire, il offre à chaque élève un jeu de cartes particulier, ne comportant que des jokers : un joker pour rester au lit, un joker pour être en retard à l’école, un joker pour dormir en classe, un joker pour faire le clown… Mais il passionne aussi ses élèves en les initiant tant à la vie qu’aux matières scolaires. L’institution, représentée par la directrice, n’apprécie guère, et finit par obtenir sa mise en retraite.
La symbolique de cette histoire est inscrite dans le récit, p. 57 : « Quand on naît, on a automatiquement des jokers ». Ce livre suscite chez les élèves un questionnement existentiel, sur leur propre vie, sur l’école, et peut être à l’origine de maints débats.
Il est aussi possible de caractériser les personnages d’enfants selon la façon dont ils utilisent, ou thésaurisent, les jokers.
S’interroger sur les valeurs de l’école, sur les rapports des enseignants et de leurs élèves à travers ce récit, conduira à chercher dans la littérature d’autres apprentissages de la vie mis en scène.
La réception du texte par les élèves s’appuiera sur les éléments donnés par le texte pour dresser le portrait du maître d’école : qu’est-ce qui le rend sympathique et aux yeux de qui ?
Ce texte pourra donner lieu à des mises en jeu et à des réécritures pour l’adapter éventuellement dans une perspective de mise en scène.

Mais où est donc Ornicar ?
Gérald Stehr et Willi Glasauer, L’école des loisirs Archimède

Ouvrage retenu « prix spécial salon auteur » élémentaire
Cet album a pour but, sous forme d’histoire, de faire découvrir ce qu’est la classification des animaux et plus largement des êtres vivants ( 2 pages scientifiques annexées à la fin du livre ). Une maîtresse demande à ses élèves, les animaux, de se ranger en fonction de leurs caractéristiques. Seul, l’ornithorynque ne sait où aller tant il est particulier.

Oeuvre de Christophe Besse
Ouvrage retenu « prix spécial salon illustrateur » élémentaire
Voir le numéro de la revue Griffon n°166, mars avril 1999
Voir également le document d’application des nouveaux programmes, Littérature C3, page 7 et 8 : chapitre « Lire et interpréter l’image ».

(L’)ours vagabond
Claude Clément, illustratrice E. Schlossberg, Père Castor Flammarion

Ouvrage retenu « prix spécial salon auteur » maternelle
Qui aimera « un nounours très fatigué, un peu cracra, tout déchiré, tout râpeux, tout décoloré » (phrase qui revient comme un refrain), qui abandonné est parti un jour droit devant lui ?
Une histoire pour petits et grands, quête d’amour quand on devient vieux. Mise en mémoire des personnages rencontrés au fil de l’histoire. Illustrations pleine page.

Peur sur la ferme
Sophie Dieuaide, Vanessa Hié, Casterman, Huit et Plus

Ouvrage retenu « prix spécial salon auteur » élémentaire
Si cet ouvrage est abordé à la suite de l’ouvrage Les yeux du tigre, il peut directement être introduit par son genre littéraire, là encore « policier ». La première de couverture peut être comparée à la précédente, le genre sera ensuite identifié. Le ton humoristique sera sans doute noté, si non la constatation viendra au fil de la lecture. Il est donc possible d’adopter le mode de lecture « lecture feuilleton » et de mettre en place (sans analyse poussée) les « ingrédients » de ce « polar écologique » (quatrième de couverture).
Quelle est l’intrigue, de quelle façon progresse-t-elle, quels sont les « moments clés » ?
Quels sont les différents personnages, leurs relations, et de quelle façon le lecteur les reçoit-il ?
Lors d’ateliers de lecture, une attention particulière est portée sur ces moments clés, sur l’identification des personnages dans les dialogues les plus longs.
Les trois premiers chapitres mettent en place l’histoire. Le mode énonciatif choisi, le narrateur est le chien, permet le ton humoristique. Ce choix n’est pas à étudier de façon formelle mais à discuter par rapport à la façon dont « les faits » sont rapportés. Le ressort écologique devra être bien compris par les élèves puisqu’il sous-tend l’intrigue. Le ton parlé doit également être étudié (autre caractéristique possible du polar) avec la possibilité de lire à haute voix certains passages en théâtralisant ce ton oral.

Un jour un jules m’@imera
Yaël Hassan, Casterman, Comme la vie

Ouvrage retenu « prix spécial salon auteur » élémentaire
Zoé n’a pas été gâtée par la nature de ce fait elle s’est isolée des adolescents de sa classe dans le but de se faire oublier. Son seul ami est son ordinateur à qui elle raconte toutes ses misères amicales, familiales et intimes... C’est aussi par son biais qu’elle entame une correspondance sur internet avec un garçon surnommé Jules. Là, plus de complexes elle n’hésite pas à échanger des idées et reprend ainsi confiance en elle et sourit à nouveau à la vie.
Roman à la première personne qui ne présente pas de difficultés particulières de compréhension. Les personnages sont facilement identifiables si ce n’est les 2 surnoms utilisés lors de la correspondance sur internet pour lesquels une mise au clair pourra être faite.
Le sujet abordé est le mal de vivre. Quelques pistes avant d’entrer dans le livre : travail de décodage du titre – un jules ( dans les 2 acceptions ) - @imera ; l’illustration de la couverture qui permet de cerner l’univers du récit .

(Les) Yeux du tigre
Ephémère, Magnard, Les p’tits policiers

Ouvrage retenu « prix spécial salon illustrateur » élémentaire
Cet ouvrage est dans la catégorie « illustrateurs ». Il est possible de conduire un travail sur le texte, puis sur le rapport texte/image.
1) Le choix du dispositif de lecture :
Le dévoilement progressif du texte au moyen de la lecture à haute voix par le maître se justifie parce que ce texte est du genre policier (avec un ressort fantastique) et qu’il fonctionne sur un suspens. Par contre, il n’est pas nécessaire de suivre un découpage chapitre par chapitre.
2) Les moments de discussions en classe :
La fin du premier chapitre (Mais, tout à coup, un éclair blanc…en regardant par-dessus la grille !) représente une difficulté, et une richesse, de lecture. La discussion pourra porter sur les différentes interprétations, références (la traditionnelle métamorphose en loup garou sera peut-être évoquée) et anticipation des élèves. Le chapitre 2 sera lu le même jour pour que les erreurs d’interprétation soient par les retours au texte.
La fin du chapitre 3 « Oh non ! Kira n’aurait pas fait ça ! » correspond à un nouveau suspens : qui est Kira, qu’a-t-elle fait ?
Le début du chapitre 6 peut également servir à un échange d’idées : comment les animaux peuvent-ils faire revenir les parents au zoo ? Puis début du chapitre 10 : quelle ruse le personnage va-t-il adopter pour obliger le coupable à se dévoiler ? Enfin la dernière phrase du texte peut être mal comprise, il est utile d’en discuter.
3) Une notion à construire tout au long de la scolarité : le genre littéraire policier.
A la fin de la lecture de ce texte, il pourra être intéressant de revenir sur la collection dans laquelle est édité cet ouvrage. Est-ce que le texte correspond au genre affiché? pourquoi ? Le choix de l’illustration de couverture pourra également être discuté. Plusieurs titres de la collection seront présentés, discutés : choix de la maquette éditoriale, titres…
4) Les ateliers de lecture (cf. Nouveaux programmes page 191, BO page 74) :
A la suite de la lecture du deuxième chapitre, l’extrait « Elle a dû m’apercevoir…Ce sont des pattes de tigre blanc » sera étudié avec un travail particulier sur l’utilisation des pronoms personnels et la façon dont l’auteur brouille l’identification du personnage « Hugo ».

retour